nature
- 42 -

Peut-on nourrir la planète sans pesticide ni OGM ?

La population mondiale se développe grandement et les statistiques affirment qu’elle atteindra 9 milliards d’ici 2050. Pour faire face à cette croissance, certaines pratiques sont favorisées comme l’utilisation de pesticides ou des OGM. Cela peut aider en matière de rendement, mais les impacts négatifs sur la santé et l’environnement sont trop importants. Le bio reste la solution !

Comment faire pour nourrir efficacement des milliards de bouche ?

Beaucoup pensent que seule l’agriculture intensive permet de nourrir convenablement des milliards d’individus alors que la réalité en est autrement. En améliorant le rendement agricole, la production alimentaire pourrait croître de 60%. Pour cela, il faut former les paysans, sélectionner les variétés et utiliser de bons équipements. Une bonne gestion de la production agricole destinée à l’alimentation peut également aider. Il faut savoir qu’une grande partie de la production est perdue avant de finir à l’assiette. Les pertes durant le transport et la décomposition des produits constituent un gaspillage. L’un des recours les plus importants pour nourrir efficacement la planète est de privilégier les cultures destinées à l’alimentation humaine. L’homme peut convertir les cultures destinées aux agrocarburants et aux animaux pour son alimentation.

Le bio, la solution pour un avenir meilleur sans produits chimiques !

La croissance démographique est de plus en plus grande c’est pourquoi l’homme recherche des solutions pour y faire face. Ces derniers temps, il est de coutume d’utiliser des pesticides pour augmenter le rendement agricole. Il en est de même pour les OGM. Ce genre de pratique existe depuis longtemps et les dégâts qu’elle peut causer sont désastreux. Problèmes écologiques comme la contamination de l’eau et de l’air, problèmes de santé tels des troubles hormonaux, les cancers, la liste n’est pas exhaustive. Pour éviter de faire face à cette situation, l’agriculture biologique reste le choix le plus raisonnable. Il suffit de prendre exemple sur bjorg wessanen, un pilier de la production et de la distribution de produits bio pour envisager les perspectives.

Un désir de discussion, réagissez !